Le TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité) permet à tous les utilisateurs d’avoir un accès transparent aux réseaux publics de distribution d’électricité, mettant ainsi en concurrence les différents fournisseurs. Cet article va s’intéresser à deux composantes du TUPRE, celle de gestion et de comptage, et leur évolution.

Composante de gestion
La composante de gestion permet de rembourser les dépenses endurées par les administrateurs des réseaux de distribution. La prise en charge des dossiers clients, la réception, la quittance et la contribution sont les éléments gérés par cette constituante du TURPE.

Dans ce contexte, l’évolution des différents tarifs du TURPE au cours du temps est ici présentée. La baisse du prix entre 2016 et 2017 du Contrat d’Accès au Réseau public de Distribution (CARD) est due a la prise en compte d’un prix pour l'”utilisateur Autoproducteur” d’environ 550 €, qui est à présent pris à part. En revanche, le prix pour les utilisateurs en contrat unique a quasiment triplé durant cette même période, néanmoins, l’évolution de la somme de ces deux contrats est en baisse en 2017. Il est à noter que, si le montant du contrat autoproducteur avait été ajouté à la somme finale, cette dernière pourrait avoisiner les 1200 € et donc représenter une hausse par rapport aux années précédentes.

Ne serait-il finalement pas plus judicieux de se raccorder au réseau public directement?

Composante de comptage
Comme son nom l’indique, cet élément du TURPE couvre toutes les actions mises en place pour l’installation et la maintenance d’un système de comptage. Elle dépend du type de moyens utilisés, de la propriété de ce moyen, des grandeurs électriques. Elle n’est pas liée aux frais dus au changement de mécanisme d’énumération. Ces derniers sont explicités dans les catalogues GRD.

Entre 2006 et 2016 et pour les clients BT, le prix de l’AODE était séparé en deux catégories dépendant de la puissance souscrite. Désormais, ce prix est fixé. D’où cette baisse en 2017. Peut-on ainsi prévoir pour les années à venir des prix équivalent aux mêmes imposés avant 2009?

Partager