PEG point d'échange gaz

Définition du PEG

Le point d’échange de gaz, aussi appelé PEG, est un lieu d’échange entre les différents fournisseurs et les gestionnaires de réseau de transport. C’est au niveau de ce point (ou plutot de cette zone) qu’ont lieu les échanges de gaz. Ce point d’échange permet également la régulation (équilibrage) du volume entrant dans le réseau, par rapport au volume injecté dans les réseaux de distribution. Le PEG permet donc de faire le lien entre l’offre et la demande de gaz.

Répartition des PEG sur le territoire

Le réseau du territoire est réparti en trois différentes zones chacune composée d’un PEG. Il n’y a donc que trois PEG sur le territoire :

  • Nord (PEG Nord), qui est géré par GRT gaz
  • Sud (PEG Sud), qui est géré par GRT gaz
  • TIGF (PEG TIGF), qui est géré par la TIGF et est situé au sud ouest du territoire.

Les PEG ne constituent pas les uniques points d’entrée du gaz sur le territoire. Il existe en réalité plusieurs points d’interconnexion entre les différentes zones d’abord, mais également avec les réseaux internationaux via gazoduc ou terminaux méthaniers (ports méthaniers pour le GNL – gaz liquéfié).

De par la spécificité de chacune des zones, la tarification n’est pas identique sur tout le territoire. En effet, des congestions sur certaines interconnexions sont à l’origine de différences de prix entre PEG.

Différence de prix entre différentes zones

Il existe une grande différence de prix entre la zone Nord et les zones Sud. En effet, les volumes de gaz proposés au PEG Nord sont plus importants qu’au PEG Sud. Les différents acteurs qui entrent en jeu dans cette différence de prix, sont :

  • La taille du réseau.

Entre 2003 et 2009, de nombreux points d’échanges de gaz ont fusionnés pour créer la zone Nord actuelle. En revanche, la zone Sud n’est issue de la combinaison que de deux réseaux. Le réseau Nord est donc un grand réseau en termes de quantité de gaz transporté.

  • Les connections du réseau.

Le réseau Nord est connecté aux autres réseaux français, mais contrairement aux deux autres, il est également interconnecté au réseau européen.

  • L’approvisionnement sur réseau

Au sud, il dépend d’un côté du gaz importé par méthanier. Cependant avec les importantes demandes asiatiques, la quantité de gaz est largement insuffisante. Le PEG Nord approvisionne donc aussi la zone Sud. Ces échanges contribuent aussi à la baisse des prix dans la zone nord.

Fusion des PEG

Toutes ces raisons contribuent donc à l’augmentation du tarif du gaz dans les zones sud. Pour supprimer cette trop grande différence de prix entre le nord et le sud, les PEG Nord et Sud fusionneront fin 2018. Cette fusion permettra également de répondre aux besoins de la Bourgogne, dont la capacité est très importante car elle constitue la plateforme d’échange entre le Nord et le Sud. La fusion des PEG constituera une opportunité pour la compétitivité des prix du gaz sur le territoire français  au travers d’un prix de marché unique.

Partager