Autoproduction et Autoconsommation : quelle différence ?

La loi n°2017-227 du 24 février 2017 encadre l’autoconsommation d’électricité via des moyens renouvelables. L’utilisation de panneaux photovoltaïques est le moyen le plus utilisé pour l’autoproduction d’électricité. Mais quelle est la différence entre l’autoproduction et l’autoconsommation ?

Autoconsommation ou Autoproduction ?

L’autoproduction, ou ce que vous pouvez produire avec vos installations, peut être revendu et mis sur le réseau. Les tarifs de rachat d’EDF dépendent de si vous consommez une partie ou vous revendez tout. Pour un système non intégré au bâti et avec une puissance inférieure à 36 kWc (kilowatt crête), vous pouvez tout revendre pour plus de 12 c/kWh, sans prime d’investissement. Si vous souhaitez revendre votre électricité en surplus pour une même puissance, vous pouvez avoir une prime d’investissement et revendre votre électricité à 6 c€/kWh.

L’autoconsommation est le fait de consommer soit même l’énergie produite par ses moyens de production. Si vos locaux sont équipés d’installations solaires en autoconsommation, sachez qu’une souscription à un contrat auprès d’un fournisseur. En effet, ces installations ne rendent pas votre entreprise autonome.

Le taux d’autonomie correspond à la part de votre consommation qui est issue de vos moyens de production. Si vous avez un taux de 50 %, cela signifie que vous devez acheter l’autre moitié à un fournisseur.

Le taux d’autoconsommation quant à lui correspond au rapport entre ce que vous produisez et ce que vous consommez. Par exemple, si votre taux est de 80 %, vous revendez les 20 % sur le réseau. La nouvelle grille TURPE 5 bis introduit plusieurs composantes spécifiques aux autoproducteurs.

TURPE 5 bis : Quels tarifs pour les Autoproducteurs ?

Entrée en vigueur le 1er août 2018, le TURPE 5 bis différencie désormais plusieurs types d’autoproducteurs, contrairement au TURPE 5 :

  • Vous êtes un Autoproducteur en collectif si vous participez à une opération d’autoconsommation collective. Les composantes de soutirage et de gestion sont différentes.
  • Vous êtes un Autoproducteur individuel avec injection si vous injectez le surplus de votre consommation au réseau. Les composantes de gestion sont modifiées
  • Vous êtes un Autoproducteur individuel sans injection si votre surplus n’est pas injecté au réseau.

Pour voir la différence de prix, il faut calculer la CTA distribution (qui vaut 27,04% de la valeur du TURPE et qui représente ce que vous contribuez pour le réseau sur votre facture). Prenons trois clients avec une puissance souscrite et des consommations équivalentes pour voir l’influence du type de contrat.

Evolution CTA autoproduction autoconsommation

Pour une autoconsommation collective, le prix de la taxe CTA est le plus élevé !. Pour toute question relative à l’autoproduction et aux prix du kwh, n’hésitez pas à nous contacter.

Contenus liés:

Partager