Diversifiez vos revenus grâce à l’autoconsommation et l’autoproduction

Depuis 2015, les entreprises ayant des installations de production d’électricité (groupes électrogènes, panneaux photovoltaïques…) peuvent participer au réseau de distribution d’électricité. Ce mécanisme, approuvé par la Ministre de l’Energie et de l’Ecologie s’appuie sur les garanties de capacité. Il représente ainsi pour les entreprises concernées par l’autoproduction et l’autoconsommation une opportunité de diversification des revenus.

Le mécanisme de capacité : comment ça marche ?

Initialement, le mécanisme de capacité a été créé dans le but de sécuriser l’approvisionnement du réseau de distribution d’électricité français durant les périodes de pointes hivernales. Il vise donc à équilibrer l’offre et la demande en adaptant les comportements de consommation. Les auto consommateurs et auto producteurs peuvent alors soumettre une part de leur production pour cet équilibrage en échange d’une compensation financière.

Concrètement, ce mécanisme contraint les fournisseurs d’électricité à obtenir des garanties de capacité proportionnellement à leur portefeuille client. Ils obtiennent ces garanties de capacité auprès des producteurs d’énergies et des entreprises productrices volontaires via le marché de capacité. Ces exploitants s’engagent alors de leur côté sur la disponibilité de leur production plusieurs années à l’avance.

Qui peut bénéficier des revenus sur l’autoproduction et l’auto consommation ?

Toutes les entreprises ayant des installations pour l’autoconsommation ou l’autoproduction. Pour se raccorder au réseau de distribution, elles ont l’obligation légale de faire certifier leur capacité de production auprès d’Enedis 3 années à l’avance. Ainsi, deux principales options s’offrent à elles :

  • Les « obligations d’achat » : l’entreprise productrice dispose d’un contrat conclu avec EDF Obligation Achat. C’est donc EDF qui s’occupera de réaliser l’ensemble des démarches de certification et de valorisation. Les sites en obligation d’achats ne peuvent pas participer aux mécanismes de marché.
  • Les sites en autoconsommation : le producteur conclu un contrat d’accès au réseau de distribution directement avec Enedis. Il peut faire certifier sa capacité de production lui-même ou via une entreprise mandatée.

Comment certifier et valoriser l’autoproduction et l’autoconsommation ?

La certification :

Une entreprise auto productrice ou auto consommatrice doit certifier sa capacité de production d’électricité. Elle s’engage alors à rendre disponible une certaine puissance lors des périodes de pointe. Après cela, elle reçoit des garanties de capacité proportionnellement à la puissance qu’elle rend disponible : 1 garantie = 0.1 MW.

La certification se fait auprès d’Enedis par le producteur directement ou par le biais d’une entreprise mandatée à cet effet. Les modalités de certification dépendent de la puissance des installations :

Seuils de certification : >1MW certification seule
Seuils à prendre en compte pour faire certifier ses installations de production d’électricité

La valorisation

Après avoir fait certifier ses capacités d’effacement ou de production auprès d’Enedis, les acteurs de production peuvent alors vendre leurs garanties de capacité aux fournisseurs sur le marché de capacité. Par ailleurs, les jours de pointe sont signalés en J-1 par RTE (Réseau de Transport de l’Electricité).

Courtage Energies vous accompagne dans la certification de vos installations de production et vous aide à valoriser au mieux vos garanties de capacité. Pour en savoir plus, contactez nous.

Contenu lié :

Autoproduction, autoconsommation : quelle différence ?

Qu’est ce que le mécanisme de capacité électrique ?

Mécanisme de capacité : quel impact sur le prix de votre électricité

Partager